Biscuits secs au maïs

 

Nom

Biscuits secs au maïs

Marque de qualite

Produit agroalimentaire typique (PAT) - Liste mise à jour des produits agroalimentaires traditionnels du Piémont.

Description

Pasta di MeligaLes biscuits secs au maïs ("paste di meliga") sont typiques des vallées de Cuneo. Ils pèsent de 10 à 12 grammes, ont une couleur dorée, une consistance croquante, une saveur douce et une forme variable en fonction de la tradition locale.

Pour la préparation, il faut 1 kg de farine de blé, 0,5 kg de farine de maïs ("meliga" ou "melia" en dialecte piémontais) de préférence d'anciennes variétés et moulue très fine, 1 kg de beurre, 0,7 kg de sucre, 5 oufs entiers, 10 g de sel, 1 zeste de citron râpé et un sachet de levure chimique. Ingredienti per la preparazione della Pasta di MeligaOn incorpore le beurre, le sucre avec les oufs, le sel et le zeste de citron, puis on tamise la farine avec la levure, on pétrit légèrement le tout et l'on fait reposer une dizaine de minutes dans un endroit frais. On en tire ensuite les petits morceaux qui l'on met à cuire sur des grilles spéciales dans un four modéré. La commercialisation s'effectue dans des sachets en plastique ou dans des boîtes en fer personnalisées.

Les biscuits secs au maïs sont produits dans les laboratoires artisanaux des boulangeries - pâtisseries, conformément aux règlements en vigueur et à l'aide d'équipements courants.

Zone de production

Logo PresidioLes biscuits secs au maïs sont produits dans les vallées de Cuneo et également dans la plaine limitrophe. Les biscuits de Barge, où ils sont appelés "batiaje", et les biscuits de la zone de Mondovi sont particulièrement appréciés. A Pamparato, une "sentinelle" Slow Food a été créée afin de sauvegarder la tradition et les excellentes caractéristiques organoleptiques de ce produit.

Histoire

L'origine de la recette des biscuits secs au maïs se perd dans la nuit des temps. Ce sont des biscuits traditionnels préparés dans les maisons paysannes avec les matières premières à disposition (farine de maïs et de blé). Dans la zone de Barge, ils portent le nom de "batiaje" car ils étaient offerts à la fête du baptême ("batjè" signifie "baptiser" en piémontais).